mutation


mutation

mutation [ mytasjɔ̃ ] n. f.
XIIe; lat. mutatio
1Didact. Changement. transformation. « nos actions, qui sont en perpétuelle mutation » (Montaigne). Les alchimistes espéraient obtenir la mutation des métaux en or. conversion, transmutation.
Transformation profonde et durable. Société, secteur d'activité en pleine mutation. Mutations technologiques.
2Cour. Affectation d'un fonctionnaire, d'un militaire, d'un salarié à un autre poste ou à un autre emploi, d'un sportif à un autre club, etc. Mutation d'office, sur demande, pour raison de service. Mutation dans une autre ville.
3Dr. civ. Changement opéré dans le droit de propriété d'un bien ou dans la possession d'un droit.
Dr. fisc. Transmission d'un droit de propriété ou d'usufruit d'une personne à une autre. Droits de mutation. Mutation par décès. succession. Mise à jour des matrices cadastrales (changements de revenus des contribuables). Dr. mar. Mutation en douane, transfert de la propriété d'un navire.
4Mus. Jeux de mutation : jeux d'orgue dont chaque note comporte plusieurs tuyaux de différentes longueurs qui émettent les harmoniques.
5(1903) Biol. Modification brusque et permanente de caractères héréditaires, par changement « dans le nombre ou dans la qualité des gènes » (J. Rostand). Mutation et hérédité ( génétique) . Mutations spontanées, provoquées (par irradiation, etc.). mutagenèse. Mutation génique, chromosomique. Mutations dominantes, récessives, pléiotropes. Mutation non-sens.

mutation nom féminin (latin mutare, changer) Changement radical, conversion, évolution profonde : Industrie en pleine mutation. Changement d'affectation ou de position administrative d'un fonctionnaire civil ou militaire, ou modification de la situation d'un salarié résultant de sa nouvelle affectation (changement de poste, de fonction, de service ou d'établissement) à l'intérieur d'une même entreprise à des fins disciplinaires ou de réorganisation. Changement de club d'un sportif. (Se dit surtout en parlant des amateurs.) Apparition brusque, dans tout ou partie des cellules d'un être vivant, d'un changement dans la structure de certains gènes, transmis aux générations suivantes si les gamètes sont affectés. Transfert d'un bien ou d'un droit d'une personne à une autre. (La mutation peut être consentie à titre onéreux [vente d'immeuble, de fonds de commerce…] ou à titre gratuit [donation, succession].) ● mutation (citations) nom féminin (latin mutare, changer) Jean-Baptiste de Monet, chevalier de Lamarck Bazentin, Somme, 1744-Paris 1829 Dans tout ce que la nature opère, elle ne fait rien brusquement. Philosophie zoologique François Rabelais La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553 Nature n'endure mutations soudaines sans grande violence. Gargantua, 23 mutation (expressions) nom féminin (latin mutare, changer) Droits de mutation, droit à acquitter à l'Administration fiscale en cas de mutation, par la personne qui en bénéficie. Jeux de mutations, famille des jeux d'orgue, à un ou plusieurs rangs, qui donnent les harmoniques du son fondamental. Mutation consonantique, modification subie par certaines consonnes au cours de l'évolution d'une langue. Mutation domaniale, décision ayant pour objet de modifier la destination d'un bien du domaine public. Mutation phonologique, changement qui se manifeste dans le système phonologique d'une langue par l'apparition d'oppositions nouvelles (phonologisation), la perte d'oppositions anciennes (déphonologisation) ou le déplacement d'une opposition (rephonologisation). Mutation vocalique, synonyme de inflexion. ● mutation (synonymes) nom féminin (latin mutare, changer) Changement radical, conversion, évolution profonde
Synonymes :
- métamorphose
- révolution
Changement d'affectation ou de position administrative d'un fonctionnaire civil ou...
Synonymes :
- déplacement
Jeux de mutations
Synonymes :
Mutation vocalique
Synonymes :

mutation
n. f.
d1./d Changement.
d2./d Remplacement d'une personne par une autre, changement d'affectation. Mutation d'un fonctionnaire, d'un militaire. Syn. (Afr. subsah.) affectation.
d3./d BIOL Modification du génome (patrimoine héréditaire) d'un être vivant, pouvant être transmise aux générations suivantes.
d4./d DR Transmission de la propriété. Droits de mutation.

⇒MUTATION, subst. fém.
A. — 1. Changement radical et profond. Synon. conversion, transformation. Mutation de matière, de forme; la mutation des métaux en or. [Une] route antique (...) permettait d'approcher de la façade [de Saint-Laurent hors les murs], originairement dirigée à l'Est, et devenue le chevet de l'église actuelle, par une mutation opérée pour agrandir l'édifice et l'orienter selon l'usage établi (LENOIR, Archit. monast., 1852, pp.106-107). Les mutations de la fortune qui ôtaient la force aux uns pour la communiquer aux autres (A. FRANCE, J. d'Arc, t.1, 1908, p.474).
En partic. Changement économique et social brusque et spectaculaire, qui entraîne une modification profonde des structures. Mutation industrielle:
1. Je ne puis ici qu'effleurer l'immense question de ces changements dépassant toute prévision, qui ont profondément modifié le monde et l'ont, en quelques années, rendu méconnaissable aux yeux des observateurs qui avaient assez vécu pour l'avoir vu bien différent. Je vais (...) arrêter un peu vos esprits sur les causes les plus puissantes de cette brusque mutation.
VALÉRY, Variété III, 1936, p.255.
2. Affectation (d'un fonctionnaire, d'un militaire) à un autre poste, à un autre emploi... Mutation d'office, sur demande; solliciter sa mutation; accorder une mutation. Je vous ferai passer dans un autre bureau où il n'y aura pas de travail le soir (...). Deux mois après, ma mutation était signée (DUMAS père, Comment je devins aut. dram., 1833, introd., p.19). Ces relations-là finissaient, comme tant de relations de guerre, par une mutation... un camarade changeait de corps: on le regrettait hâtivement (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.60).
3. Emplois spéc.
a) DR. FISCAL
Transmission d'un droit de propriété, d'une personne à une autre, à l'occasion de laquelle l'État perçoit généralement un droit déterminé. Mutation gratuite, à titre onéreux, par décès. [Les conservateurs des hypothèques] sont responsables du préjudice résultant, 1 de l'omission sur leurs registres, des transcriptions d'actes de mutation, et des inscriptions requises en leurs bureaux (Code civil, 1804, art.2197, p.402). Le registre des mutations immobilières (MORAND, Londres, 1933, p.7).
HIST. Droits de mutation. Droit que percevait le seigneur lorsque des fiefs changeaient de possesseurs. Néanmoins, elle imposa le rachat des droits de mutation qui attestaient la propriété éminente du suzerain (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p.183).
Taxe fiscale prélevée à l'occasion de tout transfert de propriété. Les impôts indirects, dont les détenteurs de capitaux se font rembourser par les consommateurs, à l'exception toutefois des droits de mutation qui frappent directement le propriétaire (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t.1, 1846, p.270).
Mise à jour des matrices cadastrales consistant à noter les changements survenus d'une année sur l'autre dans les revenus des contribuables. (Dict. XXe s.).
b) MUSIQUE
Mutation dans une fugue tonale. Transformation dans la constitution mélodique de la réponse, consistant en une sorte d'imitation du sujet. L'élève débutant éprouve souvent des difficultés à ce changement, cette mutation (comme on dit en termes techniques) [qui a lieu dans la réponse d'un sujet de fugue] (KOECHLIN, Écrit. fugue, 1933, p.7).
Jeux de mutation. Jeux d'orgue utilisant pour une même note plusieurs tuyaux de longueur différente émettant les harmoniques des sons fondamentaux. Les j[eux] de mutation [de l'orgue] donnent d'autres sons que celui de la note touchée (BRENET, Dict. prat. et hist. mus., 1926, p.216).
c) PHONÉT. Mutation consonantique, germanique. ,,La mutation consonantique (Lautverschiebung...) est le processus caractéristique de l'évolution des occlusives indo-européennes en germanique commun`` (MAR. Lex. 1933, p.126). La première mutation germanique par laquelle les parlers germaniques se distinguent des autres langues indo-européennes (MOUNIN 1974).
B.BIOL. Changement brusque du patrimoine d'un être vivant. Mutation de gènes; mutation naturelle, provoquée. À des intervalles d'immobilité de l'espèce, peuvent succéder de brusques mutations, qui s'expriment par l'accumulation d'efforts orientés dans le même sens, pendant des séries de générations (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p.289):
2. C'est par mutation que naquirent toutes les races d'animaux domestiques et toutes les formes plus ou moins baroques que recherchent les amateurs: serins jaunes, paons à épaules noires, poules à plumage de soie, chiens sans poil, lapins sans jarre, chats angoras, etc. (...) les mutations modifient (...) la structure interne, le fonctionnement des organes, les instincts, la résistance vitale, etc.
J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.171.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1269-78 «changement, inconstance, transformation» (J. DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 4436 et 16993); 2. 1377 spéc. «transformation dans la société, révolution» mutacïons de royaumes (GACE DE LA BUIGNE, Roman des Deduis, 2104 ds T.-L.); 3. a) 1465 «changement d'une personne à la tête d'une institution, d'un territoire, etc.» mutacion de seigneurie (Ordonnances des rois de France, XVI, 337); b) 1794 «changement d'affectation du titulaire d'un emploi» (J. DE MAISTRE, Corresp., t.1, p.80); 4. 1598 mus. (D'AUBIGNÉ, Œuvres, 863-4 ds QUEM. DDL t.15); 1768 (ROUSSEAU: 1° Mutation dans le genre [...] 2° Dans le système [...] 3° Dans le Mode [...] 4° Dans le Rhythme [...] 5° Enfin dans la Mélopée [...]); 5. 1690 «transmission de la propriété d'un bien» (FUR.); 6. 1766 «changement dans la physiologie d'une espèce» (BUFFON, Hist. nat., Quadrupèdes, t.14, p.323: La voix de ces animaux a subi comme tout le reste d'étranges mutations; il semble que le chien soit devenu criard avec l'homme); cf. aussi LAMARCK ds QUEM. DDL t.15; 1903 ce type de changement tel qu'il est défini par la théorie du botaniste hollandais De Vries (DE VRIES, La Loi de Mendel in Comptes Rendus de l'Ac. des Sc., t.136, p.321 ds QUEM. DDL t.25); 7. 1916 mutation consonantique (SAUSS., p.46). Empr. au lat. mutatio «changement, altération». Au sens mod. de la biol. d'apr. l'all. (DE VRIES, Die Mutationstheorie, t.1, 1901, t.2, 1903). Fréq. abs. littér.:231. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 358, b) 63; XXe s.: a) 141, b) 557.
DÉR. 1. Mutationnel, -elle, adj., biol. Qui a rapport aux mutations. Origine mutationnelle. À la suite de modifications soudaines et probablement mutationnelles, le parasite [phylloxéra] se trouve en mesure d'adapter sa biologie (LEVADOUX, Vigne, 1961, p.60). []. 1re attest. 1931 (J. ROSTAND, État présent du transformisme, p.127 ds QUEM. DDL t.25); de mutation, suff. -el (v. -al). 2. Mutationniste, adj. Qui se rapporte au mutationnisme. La théorie synthétique (...) correspond à une sorte de néo-darwinisme amendé, à une synthèse entre les thèses néo-darwinienne et mutationniste. L'adaptation constitue le facteur orientant de l'évolution (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.714). La théorie mutationniste (...) est arrivée à former aujourd'hui un ensemble positif et stable qui s'est élargi au point de fournir pour l'évolution un mécanisme explicatif cohérent (Biol., 1965, p.1619 [Encyclop. de la Pléiade]). Emploi subst. Partisan du mutationnisme. L'explication utilisée par les mutationnistes actuels est, à peu de chose près, celle même qui fut donnée par Charles Darwin dans L'Origine des espèces, à savoir celle de la sélection naturelle (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.174). []. 1re attest. 1921 adj. et subst. (L. CUÉNOT, La Genèse des espèces animales, Paris, Alcan, 2e éd., p.22 et 472 ds QUEM. DDL t.. 25); de mutation, suff. -iste, peut-être d'apr. l'angl. mutationist att. dès 1904 (v. NED Suppl.2).

mutation [mytɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1265, mutacion; lat. mutatio, du supin de mutare « changer ». → Muter.
1 Didact. Changement. Transformation. || « Nos actions sont en perpétuelle mutation » (→ Immobile, cit. 15, Montaigne; et aussi éternel, cit. 1). || Les alchimistes espéraient obtenir la mutation des métaux en or. Conversion, transmutation.Spécialt. Changement profond, radical (et souvent rapide), opposé à évolution. Les grandes mutations de l'histoire (→ Haut, cit. 100). || Mutations dans une langue au cours des siècles (→ Main, cit. 90).
1 Par le moyen des nues, le caprice du vent change en deux ou trois minutes la face du champ de la mer… Les mutations rapides font penser à celles d'une âme très impressionnable; elle sourit encore à une idée, que la dure volonté et la tristesse instantanée sont déjà maîtresses de presque toute elle-même.
Valéry, Autres rhumbs, p. 65.
(Répandu mil. XXe, avec influence du sens 5). Cour. Transformation brutale et durable qui affecte la société, une entreprise. || Une société, un secteur de l'économie en pleine mutation.
1.1 (…) il n'y a pas de développement économique sans mutations industrielles, sans donc des activités en récession et d'autres en expansion (…) Mais d'un autre côté, s'il ne saurait être question d'empêcher les mutations industrielles, il n'est pas pensable d'accepter n'importe quelles mutations, dans n'importe quelles conditions.
Marcel Pochard, l'Emploi et ses problèmes, p. 90.
2 (1835). Cour. Affectation à un autre poste, à un autre emploi, etc. || Mutation d'office, sur demande, pour raison de service. || Fonctionnaire qui sollicite sa mutation dans une autre ville ( 2. Muter). || Mutation d'un officier colonial dans un régiment métropolitain (cit. 4).
3 (1690). Dr. civ. Changement opéré dans le droit de propriété d'un bien ou dans la possession d'un droit.
Dr. fisc. a Transmission d'un droit de propriété ou d'usufruit d'une personne à une autre. || Les mutations sont soumises à des droits d'enregistrement (cit. 1), dits droits de mutation ( Impôt). || Transcription d'un acte de mutation. || Mutation à titre gratuit, à titre onéreux. || Mutation par décès ( Succession).Par métaphore (→ Fixité, cit. 5).
b (1931). Mise à jour des matrices cadastrales, qui consiste à noter les changements survenus, d'une année à l'autre, dans les revenus des contribuables.
Dr. mar. || Mutation en douane : transfert de la propriété d'un navire.
4 (1931). Mus. || Mutation dans une fugue tonale, consistant en une sorte d'imitation du sujet.(1840). || Jeux de mutation : jeux d'orgue dont chaque note comporte plusieurs tuyaux de différentes longueurs et qui émettent les harmoniques des sons fondamentaux.
5 (1884; en all., de Vries; cf. l'emploi du mot au sens 1, appliqué aux espèces animales, chez Lamarck, 1809). Biol. Modification brusque et permanente de caractères héréditaires, due à une lésion de la molécule d'ADN qui constitue le gène. || Fréquence des mutations. || Facteurs influençant les mutations. Mutagène. || Étude des mutations par les généticiens (cit. 1). Génétique. || Mutations et hérédité. || Mutations naturelles ou provoquées (par irradiation, etc.).
2 La mutation résulte d'un changement survenu dans le nombre ou dans la qualité des gènes que renferment les cellules sexuelles (…) Infiniment diverses, les mutations modifient non seulement la structure externe, mais encore la structure interne, le fonctionnement des organes, les instincts, la résistance vitale, etc… Elles surviennent soudainement, sans lien visible avec les conditions du milieu.
Jean Rostand, la Vie et ses problèmes, p. 171-172.
3 Grâce à la perfection conservatrice de l'appareil réplicatif, toute mutation, considérée individuellement, est un événement très rare. Chez les bactéries, seuls organismes pour lesquels on ait des données nombreuses et précises sur ce sujet, on peut admettre que la probabilité, pour un gène donné, de subir une mutation qui altère sensiblement les propriétés fonctionnelles de la protéine correspondante est de l'ordre de 10−6 à 10−8 par génération cellulaire.
Jacques Monod, le Hasard et la Nécessité, p. 157.
DÉR. Mutationnel, mutationnisme, mutationniste. — Mutagène, mutagenèse.
COMP. Permutation, transmutation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mutation — Mutation. s. f. v. Changement. Toutes les mutations sont dangereuses dans un Estat. les frequentes mutations qui arrivent dans l air causent beaucoup de maladies. On dit en termes de Jurisprudence, Mutation de Seigneur. mutation de vassal. cette… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mutation — mu*ta tion (m[ u]*t[=a] sh[u^]n), n. [L. mutatio, fr. mutare to change: cf. F. mutation. See {Mutable}.] Change; alteration, either in form or qualities. [1913 Webster] The vicissitude or mutations in the superior globe are no fit matter for this …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Mutation — (f), Veränderung (f), Wechsel (m) eng mutation …   Arbeitssicherheit und Gesundheitsschutz Glossar

  • mutation — mutation. См. мутация. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Mutatiōn — (v. lat.), 1) Veränderung, Wechsel; daher Mutatĭo libelli, Klagänderung, s.u. Klage 2); 2) Solmisation u. Tonsystem der Griechen; 3) der Zustand, welcher bei Knaben, die sich der Pubertät nähern, eintritt, wo vorzüglich die Stimme heiser wird u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Mutation — (Mutierung, lat., »Veränderung, Wechsel«), die Periode, in der sich bei beiden Geschlechtern eine bedeutende Veränderung und Vervollkommnung der Stimme in jeder Hinsicht offenbart (Stimmbruch, Stimmwechsel). Sie tritt bei Mädchen vom 12.–16., bei …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Mutation — Mutatiōn (lat.), Veränderung, Wechsel, bes. der Stimmwechsel der Knaben beim Eintritt der Mannbarkeit. (S. auch Mutationstheorie) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Mutation — Mutation, vererbbare Veränderungen der genetischen Information; entstehen spontan oder durch bestimmte Einwirkungen (⇒ Mutagenese); beruhen nicht auf Rekombination. Ein Organismus mit solchen Veränderungen heißt Mutante. M. können zu neuen… …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • mutation — (n.) late 14c., action of changing, from O.Fr. mutacion (13c.), and directly from L. mutationem (nom. mutatio) a changing, alteration, a turn for the worse, noun of action from pp. stem of mutare to change (see MUTABLE (Cf. mutable)). Genetic… …   Etymology dictionary

  • mutation — Change, permutation, vicissitude, alternation Analogous words: shifting or shift, moving or move, removing or remove (see MOVE): variation, modification, alteration (see under CHANGE vb) Contrasted words: stabilizing or stability, steadying or… …   New Dictionary of Synonyms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.